Même si les femmes jouent un rôle essentiel dans les rituels gnawa, il n’ya pas eu beaucoup de musiciennes gnawa dans son histoire. Asmâa Hamzaoui et le groupe Bnat Timboktou font partie d’une nouvelle vague qui change cette tendance. Hamzaoui est née dans une famille de Casablanca qui a vécu et respiré le gnawa – son père est un maître musicien, sa mère est une danseuse. Elle a appris le guembri dans son enfance et, très jeune, elle a rejoint le groupe de son père avant de l’encourager à créer son propre groupe. Cela est devenu Bnat Timboktou, le groupe qui sortira son premier album «Oulad Ighaba» sur le label suédois Ajabu Records. Bnat Timboktou interprète un répertoire qui selon elle, est le rituel qui se rapproche le plus coeur de la culture Gnawa. Bien que traditionaliste à bien des égards, Hamzaoui est également une pionnière apportant la musique gnawa dans des lieux tels que le Festival de Roskilde, le Festival de musique du monde d’Oslo et Kaustinen en Finlande.

Archives
Catégories
Articles récents